Rêve(s) Optique(s)

Publié le

 

 

Exposition avec le soutien de la ville de Palaiseau
du 14 janvier au 16 février 2014

 

     Lignes de lumière flottant dans l’espace, parois impalpables, volumes insaisissables ; voilà une partie des composantes du travail de Rémi Petit, artiste-plasticien, sculpteur de vide.

     Depuis des années, Rémi Petit centralise sa réflexion artistique sur la question du vide au sein de l’œuvre et plus précisément, sur l’idée de considérer le vide comme composante principale de ses installations. Pour se faire, l’artiste en est arrivé à un inversement total du processus de création ; plutôt que de partir d’un bloc de matière auquel il apposerait du vide en le sculptant, ce plasticien débute toujours une sculpture à partir d’un espace vide qu’il vient ensuite sectionner à l’aide de matériaux filaires partiellement phosphorescents ou lumineux créant ainsi anamorphoses, trompe-l’œil et déformations de l’espace.

 

     Dans le cadre de sa résidence artistique au sein de la ville de Palaiseau, Rémi Petit réalisera une exposition personnelle au 95 rue de Paris visible de l’extérieur du 14 janvier au 15 février et visitable les week-ends du 25-26 janvier ainsi que du 8-9 février.

     Entrée gratuite. Venez nombreux.